Quelques conseils avant de partir en randonnée

Vous partez en randonnée ? Quelques conseils toujours bons à rappeler avant de se lancer


Les beaux jours et les vacances sont là... Il n'y a pas meilleure occasion pour se dégourdir les jambes et partir à la découverte de son lieu de vacances ou de sa région. Il est cependant toujours bon de se rappeler de quelques éléments indispensables avant de sauter dans ses chaussures et de partir à l'aventure

Publié le 16/07/18 - Mis à jour le 16/07/18

1. Chaussez-vous correctement 



Oubliez immédiatement les chaussures en toiles ou autres espadrilles. En plus de ne pas résister à l'humidité, celles-ci ne vous apportent absolument pas le renfort de la cheville nécessaire pour éviter foulures et entorses. Optez-plutôt pour des bottines de marche légères qui entourent bien la cheville. N'hésitez pas à les serrer correctement, sinon vous perdriez tous les avantages de celles-ci. 



2. Faites vos réserves 



Que votre randonnée dure 5 ou 100km, prévoyez à une gourde adaptée ainsi que de la nourriture en suffisance. Il est conseillé d'emporter dans votre sac des fruits secs ou des fruits à coque qui vous apporteront de quoi soutenir l'effort tout en réduisant l'encombrement. N'oubliez pas qu'une randonnée peut se prolonger de manière considérable en fonction des conditions ou des chemins et il serait dommage, voire dangereux de se retrouver au milieu de nulle part sans réserves. 

Concernant l'eau privilégiez les gourdes métalliques opaques et isothermes, qui conserveront votre eau dans de meilleures conditions qu'une simple bouteille plastique. 



3. Invitez et prévenez vos amis 



Plus on est de fous, plus on rit. Cela ne se vérifie pas obligatoirement en randonnée et il est même déconseillé de partir en groupe trop important. Cependant, tant que possible évitez de partir seul. En cas de problème vous pourriez devoir attendre longtemps avant que quelqu'un puisse vous porter assistance. Si vous n'avez réussi à convaincre personne de vous accompagner ou que la présence de vos amis vous irrite à un point tel qu'il n'est pas imaginable de partir avec eux (pensez à changer d'amis dans ce cas), prévenez toujours une personne de votre départ, du circuit que vous avez planifié et de l'heure théorique de votre retour. 



4. Ne partez pas n'importe quand 



Vérifiez toujours la durée estimée de la randonnée que vous souhaitez faire et adaptez l'heure de votre départ. N'oubliez pas de vérifier également les dénivelés avant de vous lancer. En effet, une randonnée de 10 kilomètres en montagne pourrait vous prendre beaucoup plus de temps qu'une randonnée de la même longueur le long de la mer. Évitez tant que possible les heures les plus chaudes de la journée ou planifiez une pause. Ne vous faites pas surprendre par la tombée de la nuit, qui pourrait considérablement compliquer votre progression et démultiplier le risque d'accident. 



5. Protégez-vous 



En fonction des conditions climatiques, pensez à emporter avec vous l'équipement ad-hoc. Crème solaire et casquette ou chapeau s'imposeront en cas de soleil, imperméable ou poncho en cas de pluie et bien sur gants en bonnet en cas de conditions hivernales. N'oubliez pas qu'en montagne les conditions climatiques peuvent changer brusquement ou différer fortement en fonction de l'altitude, vous pourriez ainsi vous sentir à l'aise en short et t-shirt au début de votre randonnée et avoir besoin de votre veste une fois arrivé en altitude. N'oubliez pas que l'absence de soleil "direct" ne signifie pas l'absence de coups de soleil : pensez-donc à vous protéger même en cas de temps couvert. 

La protection passe aussi par l'assurance. N'oubliez pas de vérifier votre contrat d'assurance avant de partir afin de savoir dans quelles situation et pour quelles prestations vous êtes couvert et si la couverture s'étend à vos proches. 



6. Renseignez-vous 



Avant de faire vos premières foulées, renseignez-vous sur le lieu dans lequel vous vous rendez. En effet, en fonction des lieux, vous pourriez-vous voir imposer d'emprunter uniquement les chemins balisés ou encore être soumis à des règles particulières ou encore tomber en pleine période de chasse. Consultez toujours les panneaux indicatifs lorsque ceux-ci sont présents ou n'hésitez pas à contacter l'office du tourisme local. Profitez-en aussi pour repérer les éventuels points d'eau sur le parcours. 



7. Respectez les autres randonneurs. 



Rappelez-vous des règles de savoir vivre en randonnée : 

  • Saluez les autres randonneurs : Si vous êtes dans un pays étranger dont vous ne connaissez pas la langue un signe de tête poli suffira (tout en gardant à l'esprit que ça ne coûte rien d'apprendre à dire bonjour dans la langue des habitants du pays). 
  • Laissez passer ceux qui montent : En randonnée, les personnes qui montent ont toujours priorité, faites un pas sur le côté lorsque vous croisez d'autres randonneurs 
  • Priorité aux cavaliers : Les chevaux ont toujours priorité, c'est la règle. Écartez-vous suffisamment pour éviter tout risque et ne faites pas de gestes brusques ou de cris violents. Pour rappel, ne jamais se placer derrière un cheval, peu importe les conditions. 
  • Laissez-vous dépasser : N'oubliez pas que la randonnée est un loisir et pas une compétition, laissez-vous toujours dépasser et n'hésitez pas, une fois encore à faire un pas de côté lorsque les randonneurs derrière vous sont plus rapide. Ceci évitera une frustration collective. 


8. Respectez les lieux 



Prévoyez dans votre sac, un sac en plastique ou autre pour récupérer vos déchets. En aucun cas ne comptez sur la présence de poubelles si vous ne connaissez pas les lieux. En haute saison, vous pourriez aussi tomber sur des poubelles pleines. 

Si vous randonnez avec votre fidèle compagnon canin, la laisse est de rigueur, peu importe le contexte ! Même s'il peut être tentant de laisser gambader son fidèle compagnon à 4 pattes, vous ne savez pas à l'avance sur quoi vous pouvez tomber ni quelles réactions pourrait avoir votre chien s'il se retrouve face à une situation inconnue (enfants, chevaux, ...) et la faune locale pourrait aussi être effrayée. 

Si la musique vous donne du courage, ne vous privez pas, mais évitez absolument les hauts-parleurs ou autres amplificateurs et contentez-vous des écouteurs. À vrai dire, laisser une oreille libre est plus qu'indiqué afin de ne pas être pris au dépourvu en cas de situation inattendue (passage de vélos, chevaux, injonctions d'un garde-chasse, etc...). D'une manière générale, évitez tout bruit inutile et pensez que vous n'êtes pas seul. 

Enfin, même si la grosse fleur mauve que vous venez de croiser serait sans doute du plus bel effet sur votre oreille ou sur la table de votre salon, abstenez-vous d'y toucher et laissez les suivants s'émerveiller devant le spectacle. Pour simplifier : laissez la végétation tranquile



9. Gardez le contact 



Un imprévu est vite arrivé et vous pourriez avoir besoin d'aide. Pensez à toujours partir en randonnée avec une batterie pleine et/ou une batterie de rechange. Repérez et mémorisez toujours les numéros d'urgence locaux, qui peuvent différer de ceux de votre pays. Certaines applications (dont SityTrail) vous permettent de récupérer instantanément vos coordonnées GPS dans le cas ou vous auriez besoin d'assistance.

N'oubliez pas de vous y prendre à l'avance pour télécharger l'application, il n'est bien sur pas garanti d'avoir accès à un réseau 3/4G au milieu de votre randonnée. Le fait de disposer d'un téléphone ne vous dispense pas de prévenir vos proches de votre destination et de votre heure de retour, il n'est bien sur pas impossible que les conditions fassent que vous ne soyez pas en mesure d'appeler de l'assistance (réseau, batterie, blessure, ...). 

En outre, pensez à emporter sur vous, outre un document d'identification (carte d'identité, passeport, ...) une petite carte reprenant les coordonnées de contact d'un proche et d'éventuelles autres informations importantes (allergies, etc), ceci permettra de faciliter le travail des secours si jamais ils étaient amenés à intervenir. 



10. Planifiez votre randonnée et emportez une carte



En utilisant SityTrail par exemple. L'application vous propose les cartes IGN ainsi que les cartes topographiques mondiales OSM. Vous en profiterez également pour préparer sur votre PC votre parcours afin de ne pas vous compliquer la tâche une fois sur place. Notez que dans le fait de disposer des cartes sur votre smartphone ne vous dispense pas d'emporter une carte papier ou une impression (réalisable depuis notre site web) de celle-ci afin de parer à tout imprévu. 


À propos de la pub

D'autres articles à lire

Vous trouverez dans cet article les informations nécessaires pour bien démarrer avec la nouvelle version de SityTrail (version Beta) et... 

Découvrez toutes les nouveautés de la nouvelle version de SityTrail 

N'hésitez pas à consulter les informations importantes présentes dans cet article. 

Beaucoup de belles surprises sont au rendez-vous. Ceci aussi bien sur le site Web que dans l'application pour iPhone !  


Fermer

Fonds de plan